LES JEUNES D’AUJOURD’HUI



Par Dave O'Malley et Traduction par Pierre Lapprand

Voici la scène. Un couple dans la soixantaine est assis dans l’aire de restauration d’un centre commercial sans nom, entamant leur petit déjeuner avec leurs cafés double crème et sucre, sandwiches chauds et biscuits. La femme déballe un bagel à la cannelle, grillé des deux bords et recouvert de beurre. Le journal du matin est partagé entre eux : la section des sports pour lui, la section mode pour elle. Quelques gorgées de café bien chaud et voilà que quatre adolescents débarquent et s’installent à la table voisine. Ils portent des vêtements délibérément calqués sur l'un des « meilleurs » groupes de modèles canadiens qu’il soit : les prisonniers. La ceinture de leurs pantalons leur arrive en dessous des hanches, posant d’ailleurs un véritable défi contre la gravité et le confort. Chacun a des écouteurs plus gros que ceux qu’utilisent les opérateurs de sonars de sous-marins, ils ont de larges vestes de camouflage qui ne les rendent certainement pas moins visibles, et ils portent ces casquettes qu’on dirait typiquement faites pour ceux qui ont un quotient intellectuel inférieur à 60. Ils s’expriment en beuglant avec force pour couvrir la cacophonie de la musique techno-rap qui siffle à partir de leurs cellulaires. Ils maudissent, ils sacrent,  vont même jusqu’à cracher par terre. Avec leurs pailles ils aspirent fortement le fond de leurs verres de jus et remuent les glaçons, ils font gicler du ketchup entre eux et sur leurs patates. Chaque deuxième mot est un juron. Ils tentent de s'impressionner les uns les autres avec des histoires de batailles, d’injures lancées aux flics, de chaos qu'ils avaient causés. Ils laissent tomber des choses à terre, laissent traîner les pieds dans l'allée, et se moquent d’un vieillard de 90 ans qui essaie de passer près d’eux.

Finalement, ils quittent, se bousculant les uns les autres, sans même essayer de ramasser leurs déchets. A la porte, une dame tient la porte pour l’homme de 90 ans qui se dirige vers elle. Les adolescents courent et se pressent devant lui pour le doubler à la porte et disparaissent après l’avoir quasiment  frappé. L'homme de 60 ans, dont le petit-déjeuner a été gâché par ces jeunes voyous, secoue lentement la tête et dit à sa femme "les jeunes d’aujourd’hui ... ils n'ont aucun respect. "

C’est une plainte devenue si commune, je l’entends pratiquement chaque jour, venant d’hommes et de femmes de ma génération, des gens comme vous! Ma génération, qui a grandi au milieu d’histoires d’hommes et de femmes qui ont forgé la soi-disant « Génération grandiose », regarde aujourd'hui à quel point la morale est entrain de disparaître, de même que les comportements respectueux, la bonté envers les personnes âgées et la sensibilité envers les autres. Nous sentons, que dans la société d’aujourd’hui, la nouvelle génération se perd pour toujours dans une sorte de vaste auto-indulgence et auto-importance. La récente vague de mauvais comportements et d’hooliganisme idiot suite à la perte des Canucks de Vancouver en finale de la Coupe Stanley vient de confirmer pour nous le fait que nous soyons condamnés.

Hé bien…. Ce n’est pas le cas.

Bien qu'il existe un degré nettement plus élevé de non-respect, d'adulation mal dirigé et de matérialisme chez certains jeunes d'aujourd'hui qui n'existait pas lorsque nous et nos grands-parents avons grandi, la plupart des jeunes d'aujourd'hui ont tout simplement du mal à s'intégrer, à trouver une voie qui les mènera vers un lieu d'appartenance et d'estime de soi.

Parmi ces jeunes Canadiens apparemment ordinaires, il y a un groupe très motivé de filles et de garçons, jeunes hommes et jeunes femmes, qui ont trouvé ce lieu, qui sont  sur ​​cette voie. Ils sont radieux, bien élevés, déterminés, ces jeunes au fier visage dont les yeux se tournent vers un horizon prometteur d’avenir sans limite – ce sont les Cadets royaux de l’Aviation canadienne, un contingent de 27 000 jeunes. Il s'agit du terrain fertile d’où viendront les aviateurs de demain, les ingénieurs de demain, et surtout, les citoyens de demain et leurs dirigeants.

Ce sont ces jeunes que les Ailes d'époque du Canada atteindra cet été dans le cadre de notre tournée 2013 des Avions Jaunes, sponsorisée en partie par Raytheon Canada. Ces jeunes sont fortement motivés. Ils sont forts d'esprit et de cœur. Ils développent des expériences et fondent des amitiés qui vont les marquer pour le reste de leur vie. Ils sont sur ​​la bonne voie. Ils sont les meilleurs que nous ayons au Canada et nous voulons leur donner les moyens d'atteindre des sommets encore plus hauts. Nous cherchons à les inspirer. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les meilleurs leaders naturels venaient des rangs des pilotes et des équipages de l'ARC, ils furent rapidement soutenus, et obtinrent des responsabilités accrues et des récompenses. Nous faisons la même chose.

Pas besoin d’être un devin pour entrevoir à quel avenir prometteur est voué le jeune adjudant Première Classe Chris Ducas, qu'on voit ici diriger sa classe de cadets récemment promus, lors d’un défilé l’été dernier au Centre d’instruction des cadets de Trenton (CIECA Trenton 2009). La tournée 2013 des Avions Jaunes des Ailes d'époque du Canada va trouver des jeunes hommes et femmes comme Chris et les inspirer à atteindre leur plein potentiel prometteur. Photo: Dean Ducas

Au moment où vous lisez ces lignes, l’astronaute Chris Hadfield est en orbite autour de la planète au-dessus de nos têtes, en tant que commandant de la Station spatiale internationale. Il est en train d’accomplir le rêve d’une vie, ayant eu l’ambition de devenir un jour un astronaute et menant le Canada et conséquemment la race humaine vers un avenir de  découvertes. En cours de route, Chris est devenu ingénieur, pilote de chasse, pilote d'essai, pilote d’avions à réaction d’époque, musicien accompli et aujourd’hui le principal astronaute du Canada. Le voici à sa troisième mission dans l'espace, pour cinq mois de voyage et de découvertes.

Chris a pu réaliser son rêve grâce au programme de formation de haut niveau en leadership offert aux jeunes Canadiens, celui des Cadets royaux de l’Aviation canadienne. Depuis 70 ans, le programme des Cadets de l'Air a façonné les grands leaders canadiens des futures générations. Tout en récompensant l'excellence, ce programme  permet aux jeunes garçons et filles d’obtenir leurs brevets de pilote de planeur et de pilote privé, mais seulement après avoir appris les compétences en leadership et démontré de la discipline et de l’excellence grâce au travail acharné.

À l'été 2013, en partenariat avec les opérations des Cadets de l'Air, les six avions d'entraînement des Ailes d'époque du Canada, connus sous le nom des Avions jaunes, se déploieront à travers le Canada et seront présents lors des principaux camps d’entraînement de vol des cadets. Notre objectif est d'inspirer ces jeunes qui sont parmi les plus disciplinés et ambitieux de leur génération, avec les histoires et les leçons qui habitent l’esprit de ces avions de collection. Nous mettrons des milliers de cadets dans le cockpit d'une de ces machines volantes  historiques, et nous emmènerons  550 des plus méritants dans le ciel pour un voyage dans le temps, à une période de l'histoire canadienne marquée par des meneurs exceptionnels, des hommes et des femmes qui ont compris et appliqué  les idéaux de la discipline, du devoir, de l’honneur et du sacrifice, et sauvé le monde!

Le programme 2013 des Avions jaunes va faire plus que simplement des vols. Nous allons enseigner l'histoire du Plan d'entraînement aérien du Commonwealth, la plus grande contribution du Canada à la victoire durant la Seconde Guerre mondiale et, avec le soutien de Raytheon Canada et l’Agence spatiale canadienne, nous allons promouvoir les avantages d'une formation en mathématiques et en sciences et d’une carrière en ingénierie et en technologie aérospatiale.

Ce n’est pas un programme d’intervention, c’est un programme de motivation

Ces jeunes ne sont pas des cas de charité. Ils peuvent réellement réussir de leur propre chef. Si nous leur proposons cette expérience fantastique de voyage dans le temps, nous le faisons en fait pour l'avenir du Canada, pour la raison égoïste de vouloir voir notre pays dirigé par les plus brillants, les meilleurs et les plus disciplinés. Nous voulons les inciter à accomplir les plus grands objectifs. Nous voulons qu'ils voient MAINTENANT les avantages de la voie qu'ils ont choisie de suivre! Nous voulons qu'ils sentent qu’ils font partie du continuum de l'histoire, pour les vingt prochaines années, dont ils feront les réalisations.

Maintenant écoutez chers lecteurs!

Nous avons besoin de votre soutien financier pour que cela se produise.

Nos pilotes font don de leur temps et des dépenses, tandis que les propriétaires d’avions nous laissent utiliser gratuitement leurs avions. Mais en plus, ça prend du carburant, de l'huile, de l'entretien, de l'hébergement et encore plus pour pouvoir concrétiser notre programme.

Les grands dirigeants et contributeurs de l’avenir du Canada sont dans les rangs de nos Cadets de l'Air. Ils ne deviendront pas tous des astronautes ou des pilotes de chasse, mais chacun de ceux que nous toucherons avec notre programme des Avions Jaunes  pensera un peu plus à sa formation, sa carrière et son avenir, et deviendra un meilleur citoyen canadien.

Ce que je vous demande maintenant : arrêtez de déplorer l'état de notre jeunesse d'aujourd'hui et mettez votre argent là où vos pensées vous l’indiquent. En tant que lecteur des Nouvelles des Ailes d’époque, si vous appréciez ce que nous faisons pour promouvoir notre histoire de l'aviation, faites un petit don maintenant pour maintenir le Canada sur la bonne voie. Nous avons besoin de votre soutien financier pour que cela se produise. C'est aussi simple que cela. Vingt ou cinquante dollars seront reçus avec beaucoup de gratitude. Soutenez ce programme en faisant aujourd'hui un don généreux déductible d'impôt et vous soulignerez à l'un de nos meilleurs groupes de jeunes leur sentiment d’appartenance, qu'ils sont sur ​​la bonne voie et qu'ils ont fait le bon choix.

Cliquez ici pour faire un don.  Chaque petit geste compte.

Ce sont des pilotes bénévoles comme George King, de la Nouvelle-Écosse, qui feront voyager dans le temps les cadets méritants, afin de partager avec eux les récits d'hommes comme Archie Pennie, aujourd’hui âgé de 95 ans, qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, enseignait à un escadron de jeunes pilotes à voler, combattre et survivre au conflit à venir. L’histoire d'Archie est l'une parmi les cent mille qui toutes ensemble façonnent l'histoire d'un pays qui a trouvé ses dirigeants dont il avait besoin dans une période de péril. À bord de cette machine à remonter le temps, ce sera un retour vers les mêmes expériences, les mêmes odeurs, sons et sensations qu’ont vécu nos héros, qui pourront à nouveau inspirer des jeunes, comme ce cadet, à regarder profondément en eux-mêmes pour trouver le même degré de dignité. King et ses collègues pilotes consacrent de leur temps et de leur argent pour le programme. Photo: Tournée des Avions Jaunes

Comment savons-nous que le programme des cadets fonctionne?  Prenons pour exemple l'histoire du cadet Jeremy Hansen (à gauche), qui après avoir rencontré des pilotes de chasse de l’ARC voulait en devenir un lui-même. Le capitaine Jeremy Hansen (au milieu), devenu pilote de chasse sur CF-18 Hornet seulement quelques années plus tard, avait demandé à l'astronaute canadien Chris Hadfield (lui-même un ancien cadet) des conseils sur la façon d'atteindre un objectif similaire. Inspiré par Chris et suivant ses conseils, le cadet Hansen est devenu l’astronaute Hansen (à droite)



Devant une assemblée de cadets canadiens, Rob Fleck, pilote et président des Ailes d’époque du Canada, parle des Ailes d'époque du Canada, du Mustang IV et de l'histoire des frères Robillard, Larry et Rocky, deux pilotes de chasse de la Deuxième Guerre mondiale à qui l'avion est dédié. Ces jeunes vont poursuivre des carrières dans tous les domaines possibles, mais ils auront été sensibilisés sur la place qu’ils occupent dans notre histoire remarquable. Photo du MDN du caporal Ian Thompson

Comme l'adjudant de première classe Chris Ducas, les meneurs de demain sont sur ​​la bonne voie. Soulignons-le. Photo: Dean Ducas

Ça prend un voyage dans le temps pour voir la voie à suivre. Voici un futur meneur qui mérite votre encouragement. Photo: Tournée des Avions Jaune

Chercher
© 2013 Vintage Wings of Canada, all rights reserved. Vintage Wings of Canada, Warbird U., Gray Ghost, Gray Ghost 2, Hawk One and Vintech Aero are trademarks of Vintage Wings of Canada